Trampoline : le nombre d’accidents a explosé en dix ans

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Qui dit hausse de ventes de trampolines aux particuliers dit flambée des accidents chez les enfants : en 10 ans, leur fréquence a été multipliée par 18 ! Quelques conseils à suivre pour éviter les blessures.

L’arrivée des vacances scolaires coïncide avec une multitude d’activités en plein air, dont le trampoline, très prisé des enfants et adolescents qui y font galipettes et cascades périlleuses en tout genre. Ainsi donc les accidents ne sont pas rares et entraînent les enfants aux urgences des hôpitaux, sans pour autant que l’on ait connaissance des chiffres précis. C’est pourquoi l’Enquête permanente sur les accidents de la vie courante (EPAC), rattaché à l’Institut national de veille sanitaire, a recensé les circonstances et gravités des accidents de trampoline entre 2004 et 2014 en France.

Contusion, entorse et fracture…

Selon cette étude, réalisée à partir des données de 14 hôpitaux, les accidents surviennent surtout entre avril et août, plus souvent entre 15h et 19h le dimanche, et majoritairement au domicile. En effet, bien que la fréquence des accidents sur des aires de jeux soit restée stable entre 2004 et 2014, elle a été multipliée par 18 pour les accidents domestiques !

Un chiffre qui reflète une certaine logique puisque les ventes de trampoline aux particuliers ont fortement augmenté en cette même période, précise l’étude. Au total, sur dix ans, 4.154 accidents de trampolines ont été recensés par l’enquête. Les blessures sont multiples et dommageables, comme le montre le graphique ci-dessous : la contusion est la lésion la plus fréquente (30 % des cas), viennent ensuite l’entorse (29 %), la fracture (25 %) et la plaie (5 %). Les jambes sont touchées dans plus de la moitié des cas, la tête dans 9  % des cas.

15307728

Les garçons plus « casse-cou » que les filles ? Ce n’est pas ce que montre cette enquête : au contraire, les accidents de trampoline sont plus fréquents chez les filles (2.253 filles contre 1.901 garçons), à des âges compris entre 5 et 9 ans, comme l’illustre le graphique ci-dessous.

15307704

Puisque dans 13 % des cas, une autre personne (le plus souvent un autre enfant) était aussi sur le trampoline au moment de l’accident, la Commission de sécurité du consommateur (CSC) recommande qu’un seul enfant soit à la fois sur le trampoline.

Sachez également qu’un adulte doit obligatoirement superviser les enfants, afin qu’il s’assure entre autres qu’ils ne sautent pas pour monter ou descendre du trampoline et qu’ils ne portent ni liens, ni lacets à leurs chaussures. « Ne laissez pas un jeune enfant grimper sur l’appareil à l’aide d’un support. S’il ne peut pas accéder à la toile par ses propres moyens, c’est qu’il n’est pas encore apte à pratiquer ce type de loisir », précise la CSC. Enfin, cette dernière conseille de contrôler au moins une fois par an le bon état de la structure, de la toile, des mousses et des ressorts, surtout si le trampoline est enterré (ou semi-enterré).

Crédits graphique : © InVS – Source : Sciences et Avenir

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
The following two tabs change content below.
elfried44@gmail.com'
Docteur Jean-Marie Philippeau chirurgien orthopédiste à Saint-Herblain spécialisé en chirurgie du genou et traumatologie sportive. Consultation en chirurgie orthopédique à Saint-Herblain : Clinique Saint-Augustin.